L'OSTÉOPATHIE

Il existe plusieurs types de techniques ostéopathiques utilisées par les ostéopathes partout dans le mondes chacune d’elles permettant de soulager les douleurs et de soigner les pathologies d’une manière bien spécifiques.

L'OSTÉOPATHIE STRUCTURELLE

L’ostéopathie structurelle consiste à diagnostiquer les restrictions de mobilité rencontré chez les patients. L’ostéopathe va chercher les déséquilibres de tension et les dysfonctions de mobilité.
Il va le faire sur toutes les articulations du squelette humain.

Le but du thérapeute sera de redonner du mouvement, une amplitude articulaire symétrique.

Les techniques utilisées vont être des techniques d’énergie musculaire par exemple ou bien de trust dit techniques (HVBA) haute vélocité basse amplitude.

=> L’ostéopathie structurelle est basée sur des mobilisations

L'OSTÉOPATHIE VISCERALE

En ostéopathie les viscères thoraciques et abdominaux ont une mobilités ils s’articulent entre eux grâce au diaphragme, muscle respiratoire qui va appuyer sur foie et estomac notamment et engager un mouvement en roue dentée  jusqu’aux organes du plancher pelvien.

L’ostéopathe va chercher les restrictions de mobilité entre les différents organes et rétablir une mobilité harmonieuse.
L’osteopathie viscérale s’intéresse aussi à un phénomène qui s’appelle la motilité ceci concerne les organes propres intrinsèque à l’organe.

Bien souvent en cas de techniques viscéral des techniques crâniennes vont venir s’ajouter pour différentes raisons par exemple : le nerf vague (nerf pneumogastriques qui est la 10e père crânienne) il part du crâne descend jusqu’à l’abdomen innerve les organes digestifs. Donc l’ostéopathe si il travaille au niveau digestif aura une influence sur le nerf vague et sera donc en mesure d’aller travailler également au niveau crânien pour parfaire sa séance d’ostéopathie.
De la même façon des dysfonctions viscérales peuvent entraîner des dysfonctions vertébrales par des liens neurologique.

L’ostéopathe comme pour le couple crânien viscérale dans cette configuration devra travailler aussi au niveau structurel et faire une technique de trust à fin de parfaire sa séance.
De cette façon vous commencez à percevoir la dépendance ou l’interdépendance qu’ont les différents systèmes crânien viscérale structurel et de l’importance de la vision globale du corps humain.

Sans cette vision globale le traitement serait à moitié fait.

L'OSTÉOPATHIE CRANIENNE

Le crâne présente des sutures qui semblent permettre aux os de s’articuler entre eux. Lorsqu’on examine un crâne on peut s’apercevoir que les sutures vont bien n’orienter pour avoir un mouvement de mobilité. Des recherches ont montré que ses mouvements se faisait selon un axe strict et précis de l’ordre de 25 à 45 microns.

La main entraînée de l’ostéopathe va les percevoir, il va s’intéresser aux restrictions de mobilité entre les os du crâne.
Ce mouvement est appelé MRP mouvement respiratoire primaire en ostéopathie les mouvements du crâne vont se transmettre jusqu’au sacrum via la dure-mère. « Dure-mère : manchons qui enveloppent la moelle épinière et qui tapisse le crâne. »
Les membranes de tension réciproque qui sont un feuille de dure-mère peuvent être travaillé par l’ostéopathe grâce à certaines techniques.